• Radis
  • Courge potimarron
  • Blette
  • Carotte
  • Raisin
 
 

OGM : Menace sur l'agriculture biologique


Ce texte est un communiqué de presse de Bio Centre, association de la filière agriculture biologique de la région Centre, rédigé le 23 mars 2007, et que vous pouvez retrouver sur le site www.bio-centre.org

"Les producteurs agrobiologiques de la région Centre apportent leur soutien aux militants anti-OGM en grève de la faim depuis le 14 mars à la Maison Ouverte de Montreuil. Jusqu’au 24 mars, ils se battent pour interpeller les élus et les candidats à la présidentielle et obtenir la signature de l’Appel d’Orléans pour un moratoire sur les OGM.
Ce moratoire est en effet essentiel pour la survie de l’agriculture biologique et répond au souhait de plus de 80% des Français* - qui sont contre les OGM - et 62% d'agriculteurs*.

Malgré les attentes des citoyens et les dangers liées à l’impossible cœxistence entre cultures OGM et Non OGM, le gouvernement français a décidé de transposer partiellement la directive 2001-18 relative à la dissémination d’OGM dans l’environnement, et ce par décrets.

Les agriculteurs agrobiologiques de la région Centre sont choqués par ce passage en force ; et le communiqué de presse du Ministère de l’Agriculture ne rassure pas.
Il y est affirmé que « les agriculteurs qui cultiveront en 2007 des maïs OGM s'engageront à en informer les cultivateurs des parcelles voisines et à respecter une distance d'isolement entre cultures OGM et non OGM de 50 mètres, soit le double de la pratique actuelle. Un suivi permettant d'évaluer l'efficacité des distances d'isolement entre cultures sera effectué par les services de l'Etat. Ses résultats seront rendus publics »
Mais aucune de ces affirmations ne figurent dans les décrets parus cette semaine. Interrogé par le service juridique d’Info’OGM, le Ministère confirme, et explique que ces éléments ont uniquement fait l'objet d'un engagement de la part des professionnels de la maïsiculture…

Ces textes réglementaires français ne changent rien à la situation des producteurs bio. Ils n’abordent ni l’information précise sur la localisation des parcelles OGM, ni la responsabilité en cas de contamination des autres cultures.

En 2007, comme les années précédentes, les agriculteurs bio, et tous les producteurs de maïs qui refusent les OGM, vont se trouver dans la crainte de la contamination de leurs récoltes.
Les résultats d’essais de dissémination effectués, notamment en Espagne, ou en Aquitaine l’an dernier, ont montré que les pollens voyagent sur des km et non sur quelques mètres.

Les Producteurs bio de la région Centre considèrent que la seule solution est d’interdire, au double nom du principe de précaution et de la démocratie, toute culture OGM sur le territoire jusqu’à ce qu’un débat national ait eu lieu."

*86% des citoyens ne veulent pas d'OGM (sondage CSA/Greenpeace-septembre 2006)
*62% des agriculteurs ne veulent pas d'OGM (JDD dimanche 4/03/07)

Contact Presse : Françoise Cavalié – 02 38 71 91 29 – francoise.cavalie@bio-centre.org


Qui sommes-nous ?