• Salade
  • Betterave botte
  • Courgette
  • Pomme de terre primeur
  • Fraise
 
 

Le maïs mexicain contaminé par du maïs OGM

Le Mexique, berceau de la culture du maïs dont il recèle un grand nombre de variétés, est confronté à la présence de transgènes dans cette céréale en dépit d'un moratoire sur la plantation et les essais en plein champ de maïs OGM en vigueur depuis 1998, selon une étude publiée mardi 24 février 2009.

Les opposants aux cultures d'OGM mettent en garde depuis longtemps contre ce type de contamination, déjà mis en évidence par une étude scientifique réalisée dès 2001, mais dont les méthodes et l'échantillonnage avaient été contestés.
En outre, une deuxième étude datant de 2005 n'avait pas été en mesure de répliquer les résultats obtenus par la première.
Mais le travail publié dans la revue britannique Molecular Ecology corrobore cette fois le constat établi en 2001.
Après avoir prélevé près de 2.000 échantillons dans une centaine de champs entre 2001 et 2004, l'équipe dirigée par Elena Alvarez-Buylla de l'Université nationale autonome de Mexico a trouvé que 1% des échantillons possédaient des gènes provenant de variétés de maïs génétiquement modifiées.
"Nous confirmons qu'il y a bien eu une contamination en 2001 et nous avons retrouvé cette contamination en 2004, ce qui montre que soit elle a perduré, soit elle a eu lieu à nouveau, ce qui est moins probable", a déclaré Mme Alvarez-Buylla à l'AFP.
Les scientifiques ont notamment traqué deux gènes provenant d'un maïs OGM, qu'ils ont retrouvé dans certains champs.
"Il est très difficile d'éviter que des gènes de maïs transgéniques passent sur du maïs non-transgénique", a estimé la scientifique.
Au Mexique, où existent une soixantaine de variétés de maïs cultivées et quelques espèces sauvages, le maïs transgénique est autorisé à la vente dans le cadre de l'Association de libre-échange nord-américaine (Alena), qui lie ce pays aux Etats-Unis et au Canada. L'étude parue dans Molecular Ecology n'examine pas les effets de la contamination transgénique sur les variétés traditionnelles de maïs mexicain, ni les éventuelles conséquences pour la santé et l'environnement.

Source : http://www.agrisalon.com/06-actu/article-21913.php



 

Qui sommes-nous ?