• Radis
  • Courge potimarron
  • Blette
  • Carotte
  • Raisin
 
 

Notre engagement dans Alternative Bio 2009

Val Bio Centre, notre association de producteurs de fruits et légumes biologiques, s'est engagée en tant que membre fondateur  de l'association Alternative Bio, qui vise à créer une marque bio nationale privée pour conserver les standards de qualité qui font depuis 20 ans la bio française et les critères les fondamentaux d’une bio cohérente techniquement, socialement, et économiquement. L'article ci-dessous décrit notre démarche.

A la demande des paysans bio et dans un contexte de forte inquiétude face à l’évolution de la règlementation européenne, le projet d’une marque bio nationale privée qui murissait dans le réseau FNAB mais aussi dans la filière bio depuis 2007, est entré le 26 février dans une nouvelle dimension avec la constitution de l’association Alternative Bio 2009.

Anne Laure Gaffuri (Déléguée Exécutive de Bioconsom'acteurs) élue présidente,  Dominique Técher (viticulteur du réseau FNAB) élu Secrétaire, ainsi que Christian Tronchon (représentant de Biomonde l'un des membres fondateurs de l'association) expliquaient hier lors d'une conférence de presse sur le Salon International de l'Agriculture les motivations de ce projet.

Pourquoi une nouvelle marque bio ?

Une demande des producteurs…
Depuis les premières rencontres du comité de pilotage en 2008, l’ambition du projet a toujours été d’identifier parmi les pratiques françaises qui n’ont plus cours depuis le 1er janvier 2009, celles qui donnent une cohérence au projet bio. En effet, les enquêtes réalisées par le réseau le montrent, les producteurs interrogés n’ont pas l’intention de changer leurs pratiques. Il s’agit aujourd’hui d’y ajouter des mesures strictes sur les OGM, et de se donner des objectifs de progrès non pris en compte par le règlement européen.

…et des consommateurs
Du point de vue des consommateurs, les attentes vont dans le sens d’une bio toujours plus soucieuse de son impact environnemental et social, garantissant un niveau constant de qualité pour leur santé et celle des générations à venir.

Comme le montre un sondage FNAB réalisé en décembre 2008 sur plus de 3500 consommateurs de produits biologiques, leur bio idéale est extrêmement exigeante. Elle respecte la saisonnalité, limite les emballages et les transports, va dans le sens d’une bio à taille humaine, protège les ressources naturelles, et utilise les énergies renouvelables. Dans cette marque privée, ces thématiques pourront être traduites progressivement en engagement du secteur indépendamment des changements réglementaires européens.

Les missions d’Alternative Bio 2009
L’association Alternative Bio 2009 se donne pour mission de construire collectivement les outils d’une marque bio garantissant les produits issus de l’agriculture biologique pour tous les acteurs du secteur.

L’objectif de cette marque est de conserver les standards de qualité qui font depuis 20 ans la bio française et d’expliquer ou réexpliquer, notamment aux nouveaux entrants de la filière, les fondamentaux d’une bio cohérente techniquement, socialement, et économiquement.  Bien qu’une base solide soit déjà bien avancée, certains outils restent à créer ou à finaliser par les groupes de travail qui se sont mis en place.

Prévue pour n’exister sous cette forme que le temps de la mise en place de son objet, la création de cette association doit permettre de donner un cadre de travail aux différents acteurs du secteur mobilisés par le projet. Une fois toutes les conditions nécessaires réunies, l’association gestionnaire de la marque se substituera à Alternative Bio 2009

Une dynamique partagée
Cette nouvelle marque à créer s’inscrit dans la lignée des démarches déjà existantes en France et dans d’autres pays européens. Des partenariats sont déjà envisagés.

En effet, si les producteurs bio français ont toujours préféré œuvrer pour mettre en place des règles nationales publiques, d’autres pays européens ont depuis longtemps mis en place des marques privées pour garantir leurs spécificités.  Pour la plupart d’entre elles, ces marques vont bien plus loin que les demandes réglementaires européennes. Dans notre pays, Demeter, Nature et Progrès, les marques régionales ainsi que les marques de producteurs, ont déjà montré la voie vers des cahiers des charges privés.

Les enjeux
D’ores et déjà tous les acteurs mobilisés par le travail ont montré leur enthousiasme et leur motivation quant à la future marque collective.  Les attentes sont nombreuses : offrir une garantie d’un haut niveau d’exigences, donner du sens, retrouver les fondamentaux, fédérer, initier une dynamique de progrès, être au plus proche des attentes des consommateurs, maintenir le dialogue et la confiance, favoriser une agriculture paysanne et des échanges équitables, …

A chacun aujourd’hui de venir enrichir le travail de sa perception du projet et de ses compétences. Une grande diversité de partenaires se retrouve déjà autours des membres fondateurs, qui seront heureux d’en accueillir de nouveaux.

Les membres fondateurs
Bioconsom’acteurs, la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, Biocoop, Biomonde, le Syndicat d’Agriculture Bio-dynamique, la Fédération Nationale Interprofessionnelle des Vins de l’Agriculture Biologique, Val Bio Centre, Bio Bourgogne Association, Déméter France, et Biogalline gie.

Source : http://www.agrisalon.com/06-actu/article-21930.php

Pour plus d’informations : Alternative Bio 2009
01 43 38 23 01
alternativebio2009@live.fr

Qui sommes-nous ?