C’est le printemps, les asperges sortent de terre

Penchons-nous un peu plus sur cette espèce bien particulière que Jean Michel Morand cultive à Saint Claude de Diray. Les sols sablonneux de son exploitation conviennent en effet particulièrement à cette culture car il faut des terrains souples et drainants, notamment pour la récolte.

L’asperge est une plante vivace que l’on cultive pendant 7-8 ans sur la même parcelle. Il faut cependant être patient, car les premières récoltes ne peuvent se faire avant la 3ème année suivant la plantation. Les plantes doivent en effet constituer les réserves nécessaires à une bonne production. Les plants d’asperge appelés « griffes » (voir photo) sont mis en place au printemps dans le fond d’un sillon qui sera progressivement comblé de terre, jusqu’à formation d’une butte sur le rang de plantation.

 

Pas de récolte donc pendant les 2 premières années, l’essentiel des soins consiste à maîtriser l’enherbement de la parcelle et à surveiller les attaques d’insectes qui peuvent causer de gros dégâts (sur cette photo, Jean-Michel contrôle la population de criocères, un ravageur de l’asperge, dans une aspergeraie de 2ème année).

Les récoltes peuvent commencer dès la fin du mois d’avril au printemps de la 3ème année. Il faut passer tous les jours surveiller les buttes, car la moindre petite motte de terre surélevée peut cacher un turion (tige en croissance, partie consommée de l’asperge).

 

 

Les asperges blanches sont cueillies au moment où elles sortent de terre à l’aide d’une tige métallique appelée gouge que l’on pique dans la bute avant de la basculer en arrière pour casser le turion. Attention à ne pas en oublier, car elles verdissent très rapidement une fois exposées à la lumière !

Qui sommes-nous ?