L'espace test "Les près d'Amont"

L'espace test "Les près d'Amont"; une couveuse en devenir

 

 

La couveuse en maraîchage bio de Blois appelée espace test "Les Prés d'Amont" sera officiellement inaugurée le 8 juin prochain.


Ouvert depuis avril 2009, cet espace test accueille désormais trois entrepreneurs à l'essai en maraîchage biologique. Le dispositif permet à des porteurs de projet en maraîchage bio de se tester grandeur nature, de se rassurer par rapport à leur projet d'installation et de s’épanouir. L'espace test est porté par trois acteurs principaux : la couveuse Mature Entreprise, le lycée horticole de Blois et  notre association Val Bio Centre. Val Bio Centre propose l’accompagnement technique, la mise en relation avec le réseau de maraîchers bio, un engagement de commercialisation sur planification et un réseau de distribution via les Paniers du Val de Loire.

 

A l'occasion de l'inauguration de l'espace test, nous vous faisons part du témoignage d’Anne Sophie CASTET l’une des trois entrepreneurs à l'essai.

 

Anne-Sophie Castets, est entrepreneur à l’essai aux Prés d’Amont depuis avril 2010. Ingénieur horticole, elle a travaillé pendant 20 ans dans diverses organisations agricoles, assurant des missions d’expertise technique, de gestion budgétaire
et d’encadrement : « Après 20 ans, j’ai ressenti le besoin de retrouver le concret » confie Anne- Sophie qui avait depuis longtemps le rêve de créer sa propre entreprise.
À la Chambre d’agriculture du Loir-et-Cher, où elle était chef du pôle production légumière et viticole, Anne-Sophie a entendu parler de l’espace-test des Prés d’Amont. L’idée a cheminé. « Je n’ai pas de parents agriculteurs, pas de terre. Certes, j’ai exercé une carrière dans le monde agricole, mais je n’avais finalement jamais été confrontée au réel. » L’espace-test s’est donc imposé comme la solution pour démarrer la nouvelle carrière à laquelle aspirait Anne-Sophie. « J’ai pensé que c’était une bonne option, car je pourrais me tester physiquement, techniquement et mentalement. » Car si Anne- Sophie n’a « jamais mis la main à la pâte », elle connaît néanmoins les écueils qui peuvent faire échouer un tel projet. En parallèle, Anne-Sophie était intéressée par le volet « bio » de l’espace-test. « Le bio est un vrai défi pour demain, c’est pour moi un challenge intéressant qui nécessite d’être adaptable et d’avoir les nerfs solides. »

 

Après les 9 premiers mois d’essai, Anne-Sophie affiche une certaine sérénité. Elle est rassurée sur ses capacités physiques, techniques et mentales ! Elle a pu tester sur la saison maraîchère automne-hiver ses limites et son organisation. Maintenant, je sais quelle quantité de produits je peux proposer à la vente chaque semaine. » Elle a pu constater qu’il faut « composer avec le climat » et donc être souple dans son organisation. « Attention, dit-elle, il faut absolument travailler régulièrement, quelles que soient les conditions atmosphériques, c’est la clé de la réussite ! » Son bilan personnel est positif, le regard qu’elle porte sur la structure des Prés d’Amont l’est tout autant. « L’espace-test correspond à mes attentes, les résultats sont cohérents avec ce qui est annoncé au porteur de projet en matière de matériel, de terres, d’entourage technique et professionnel. C’est très enrichissant. » Ces premiers mois lui ont permis de « découvrir le réseau de producteurs bio qui ont une approche intéressante du lien humain. ».

Un conseil à un porteur de projet tenté par l’expérience de l’espace-test ? « Il faut savoir se pousser à travailler, s’organiser, car si l’on est accompagné dans notre projet, on est aussi autonome dans notre travail. Il faut bien avoir conscience que l’on est aidé, pas assisté ! Il ne faut surtout pas hésiter à faire appel au système d’accompagnement qui est mis à notre disposition. » Elle sait maintenant qu’elle préfère travailler dans une structure « à taille humaine », et cherche d’ores et déjà une surface de 3 à 5 hectares. Elle a aussi choisi de continuer à travailler avec Val Bio Centre après son installation.

Découvrez la plaquette présentant le dispositif "Les Prés d'Amont" :

 

 

 

 

 

 


Qui sommes-nous ?