• Salade
  • Betterave botte
  • Courgette
  • Pomme de terre primeur
  • Fraise
 
 

L’espace test en Maraichage Biologique recrute

Savez vous que parmi vos producteurs de légumes certains ne sont pas encore « officiellement » maraîchers mais y aspirent vivement ? Ce sont des porteurs de projets d’installation en maraîchage biologique. Nous vous avons déjà parlé d’eux et vous avez déjà tous gouté leurs produits : il s’agit d’Anne Sophie, Jérôme et Pierre. Les plus anciens d’entre vous ont aussi entendu parler de Corentin.

Anne Sophie est entrée  en mai  2010 dans le dispositif. Très motivée, elle avait surtout besoin de se rassurer sur sa capacité physique à endurer ce métier et à générer un revenu suffisant pour ses besoins. La voici rassurée sur ces 2 points. Par ailleurs, elle a trouvé du foncier aux portes de Blois, grâce au partenariat avec Agglopolys, communauté d’agglomération de Blois. Elle crée son exploitation en septembre 2012 et laisse progressivement la place à un autre candidat.  Elle est ravie de s’installer au sein d’un groupe de producteurs.

Jérôme est arrivé en avril 2011. Très éloigné du monde rural, son besoin de capitaliser de l’expérience pratique était très bien identifié. Dans le dispositif, il est son propre patron ; grâce à vous, il bénéficie de la planification pour les paniers et toutes ses réussites vous sont proposées. En ce moment, il affine son projet et plus particulièrement la gestion de la charge de travail tout au long de l’année. Pour lui la réussite de son projet passe par la conciliation entre temps de travail et vie de famille. Sa recherche de foncier avance à grand pas.

Pierre aussi partage l’aventure avec nous depuis 2011

également. Installé sur ses propres terres, à 1 km du lycée, son projet professionnel s’articule autour des métiers de maraîcher et de paysagiste. Enfant du pays, le contact avec les gens est vital pour lui : la vente sur le marché est sa bouffée d’oxygène hebdomadaire. Il rêve aussi de vous accueillir dans son gîte, si vous décidez de parcourir « la Loire à Vélo ». Le dispositif lui permet surtout une installation progressive, sans les aides agricoles.

Edouard, notre technicien que vous connaissez tous, veille sur eux via une visite hebdomadaire. Rien n’échappe à son œil vigilant : qualité de préparation des sols, régularité dans l’arrosage, petites bêtes sous les feuilles … Quand il repart, la liste des choses urgentes à faire semble bien longue à ces appentis maraîchers … Il les attend également lors de la livraison : et oui, eux aussi doivent subir le contrôle qualité. Il en va de votre satisfaction ! Nos aspirants maraichers sont bien évidemment associés à toutes les rencontres techniques organisées par Edouard pour tous les autres producteurs. Pour les accompagner jusqu’au bout, il leur concocte même des visites individuelles en lien avec la spécificité de leur projet pour les aider à le construire progressivement. Et là, que les échanges sont riches !

Mais c’est quoi un espace test ? De quoi s’agit-il vraiment ?

Devant les multiples difficultés pour un « petit nouveau » de s’installer en maraichage biologique aujourd’hui, le groupement de producteurs Val Bio Centre, le lycée horticole de Blois et la couveuse d’entreprise Mature Entreprise se sont associés pour créer un espace test en maraichage biologique : les Près d’Amont. Cette idée innovante a reçu l’aval des collectivités locales et plus particulièrement de la communauté d’agglomération de Blois et du syndicat mixte du Pays des Châteaux qui soutiennent financièrement le dispositif.

Val Bio Centre répercute votre engagement en s’engageant à son tour sur une planification de légumes avec des prix garantis avant culture. Mature entreprise héberge l’activité du porteur de projet sous son N° de Siret dans le cadre d’un contrat CAPE. Ce contrat d’un an est renouvelable 2 fois maximum. Il permet également au bénéficiaire d’être maintenu dans ses droits ASSEDIC pendant la phase de test.  Des terres sont mises à disposition provisoire et du matériel est loué par le lycée horticole de Blois, les enseignants renseignent avec bienveillance et réalisent une partie de leurs activités pratiques avec les maraichers.

Le contexte est ainsi créé pour que le rêve  commence à devenir concret. Le porteur de projet produit les légumes pour son compte. Il est seul décideur des activités au quotidien et de ses priorités.

L’espace test des Près d’Amont recherche deux candidats pour mars 2013. Si vous connaissez des personnes qui elles aussi, rêvent d’un jour être maraicher bio, invitez les à venir nous rencontrer lors de la fête des paniers le dimanche 16 septembre. Tout au long de la journée nous expliquerons l’opportunité que représente ce dispositif de couveuse : les personnes sélectionnées trouveront un site pour tester leur projet, un appui technique, commercial et administratif et un réseau de professionnels. Le dispositif est particulièrement adapté à tout candidat à l’installation hors cadre familial avec un projet en région Centre.

Plus d’info sur http://couveusemaraichage.blois.a3w.fr

Pour tout renseignement : brigitte.macrez@educagri.fr.

Et Corentin,  alors ? Pour ceux qui se souviennent de ce jeune, il a bénéficié du dispositif d’avril 2009 à janvier 2011. Motivé, formé et expérimenté, il ne disposait pas de foncier pour démarrer et l’espace test était perçu comme un tremplin. Très vite il a été confronté à une réalité insoupçonnée pour lui : l’isolement du chef d’entreprise  dans son champ. Son projet d’installation, seul, devenait irréaliste et Corentin a quitté le dispositif rapidement sans les dettes qu’il aurait eu en s’installant directement, seul. Il  différait son projet, et surtout, se connaissait mieux. Il a rapidement retrouvé un emploi de salarié dans une exploitation agricole, à 5 km de chez nous, où il développe un atelier de self-cueillette en légumes et fraises. Une association avec, à terme un projet de reprise, en couple, s’offre à lui aujourd’hui.

 

Qui sommes-nous ?