• Radis
  • Courge potimarron
  • Blette
  • Carotte
  • Raisin
 
 

VAL BIO CENTRE, LE PANIER GAGNANT !

Voyage au cœur d'une autre économie

 

Agriculture, production industrielle et de services..., l'économie sociale et solidaire investit tous les secteurs. Exemple de dix structures qui innovent et se développent.

 

Nous vous proposons cette semaine une partie de l’article paru dans Alternatives Economiques, rédigé par Philippe Chibani-Jacquot, portant sur notre association de producteurs.

VAL BIO CENTRE,

LE PANIER GAGNANT !

Se regrouper pour réussir, cela pourrait être la devise de Val Bio Centre (VBC).

 

Cette association créée en 2000 a changé la physionomie de la filière maraîchère bio dans la région Centre : elle regroupe à la fois des maraîchers, des jardins d'insertion, un lycée horticole et d'autres structures d'insertion. L’ innovation de ce regroupement a consisté à mettre en place un circuit de distribution à grande échelle de paniers de fruits et légumes (connus sous le nom de « paniers du Val de Loire »), afin de conforter un modèle de production fondé sur une agriculture locale (producteurs paysans), solidaire (insertion) et bio. Petit à petit, le cercle des producteurs s'est agrandi : 21 producteurs ont rejoint le réseau depuis 2004. Et surtout le développement des ventes directes et préfinancées a permis à VBC de disposer d'un niveau de trésorerie appréciable pour se développer.

 

Val Bio Centre s'est ainsi donné les moyens de contribuer à la création de nouveaux outils et de nouvelles structures utiles à la filière. Ainsi, le lycée horticole de Blois, membre de VBC, abrite depuis 2009 une couveuse d'exploitations bio, qui permet à des maraîchers de se lancer chaque année en assurant un débouché à leur production.

 

Un outil de financement pour les entreprises de l'économie sociale et solidaire (ESS) a également été créé, en partenariat avec la région Centre et Centr’Actif.

Membre du réseau France active, il permet aux producteurs sans apport personnel d'investir dans l'installation de serres. 4,1 hectares de serres ont ainsi été installés depuis 2008, afin de garantir une production suffisante dans un contexte climatique qui rend les prévisions de récoltes délicates. Parmi les projets destinés à soutenir la filière, un nouveau site internet a vu le jour fin 2012 www.lescolisbioduvaldeloire.fr pour vendre en ligne des produits bio et locaux, selon les disponibilités des producteurs.

 

PHILIPPE CHIBANI-JACQUOT

 

Nous vous invitons à consulter cet article et découvrir les grandes structures qui innovent et se développent sur www.alternatives-economiques.fr

Qui sommes-nous ?