• Salade
  • Betterave botte
  • Carotte botte
  • Pomme de terre primeur
  • Fraise
 
 

Des courges en veux-tu, en voilà !

 

 

Vous avez déjà reçu quelques échantillons de notre cuvée 2014 et vous en recevrez pendant tout l’hiver : de quoi mettre de la couleur dans nos assiettes.

 

Ce fruit bourré de vitamines est maintenant récolté, il va être stocké chez nos producteurs dans un lieu sec, ventilé et relativement tempéré.

Le voilà maintenant dans notre panier, qu’est-ce qu’on en fait ?

Rien ne presse, on peut largement le laisser attendre dans une arrière cuisine, à l’abri de l’humidité. (Pas de frigo !)

 

On dit qu’elle a une mauvaise réputation c’t’espèce de courge : elle serait pénible à découper, récalcitrante à l’épluchage et surtout longue à cuire. Voyons ce qu’il en est :

 

Pénible à découper ?

 

Pas si compliqué si l’on dispose de bons instruments : une planche à découper et un bon couteau… qui coupe. La technique est simple : poser la courge sur la planche, verticalement et trancher en 2 dans la hauteur. Couper ensuite chaque morceau en 2, ôter les graines (on en reparlera tout à l’heure) et la partie fibreuse.

 

Récalcitrante à éplucher ?

 

Est-ce bien nécessaire ? Elle a besoin d’être épluchée lorsqu’elle est consommée crue (uniquement le potimarron). Cuite sa peau très tendre s’ôte très facilement, de plus elle peut être consommée si le légume est jeune.

 

Longue à cuire ?

 

Une vingtaine de minutes, selon la grosseur. Préférer la cuisson à la vapeur, votre légume n’absorbera pas l’eau de cuisson, sa chair sera moins détrempée. Une cuisson à l’étouffée est également possible mais bannissez à tout prix la cuisson dans une grande quantité d’eau sauf si vous souhaitez faire de la soupe ou pour la courge spaghetti. La cuisson au four est également possible, soit en entier, soit en morceaux.

 

Que faire avec les graines de votre courge ?

 

 

Jeter les pépins de votre fruit ? Pas question, ils sont délicieux et très sains ! Les retirer et essayer d’enlever autant de chair, de fils et de fibres que possible. Il est aussi possible de les rincer à l’eau froide. Les égoutter et les mettre sur du papier essuie tout avant de les faire cuire. Poser ces graines sur une plaque à pâtisserie et les mettre dans le four préchauffé. Il faudra adapter la température à la façon dont vous aimez vos pépins de courge : à 75°C vous conserverez les bonnes graisses des graines, mais en les grillant à plus haute température vous obtiendrez une saveur plus corsée.

 

Voici quelques conseils culinaires en fonction des variétés que vous allez recevoir cet hiver:

Potimarron : soupe, purée, Patidou : farcie, pâtisserie, Butternut : purée, gratin, Buttercup : purée, Spaghetti : gratin, Surine du Berry : soupe, confiture

 

Où vais-je ou cours-je avec tous ces conseils ? A votre tour de vous exprimer. Rendez-vous sur la rubrique contact de notre site internet ou sur Facebook

 

Qui sommes-nous ?