• Mâche
  • Betterave
  • Carotte
  • Courge Potimarron
  • Pomme
 
 

Des ignames dans votre panier !

 

 

L’igname (nom féminin !) est un long tubercule cultivé principalement en Afrique de l’Ouest. Lors d’un voyage, un agriculteur de St Claude de Diray, près de Blois, en ramène quelques plants qu’il commencera à cultiver. De fil en aiguille la culture se développe sur la commune et les proches alentours. C’est ainsi qu’aujourd’hui l’igname est cultivé chez une vingtaine d’agriculteurs qui sont les seuls en France métropolitaine à produire ce tubercule.

 

 Située en bord de Loire, la commune de St Claude de Diray offre un sol propice à l’implantation de l’igname qui réclame 1 m de sable pour pouvoir pousser !

 

Depuis les années 2000, J-Michel Morand, qui cultive aussi pommes de terre, poireaux, carottes, asperges et oignons pour vos paniers, est le seul (en France !) à cultiver l’igname en bio. Il consacre une surface d’environ 1.5 ha à cette culture et récolte chaque année 12 t d’igname.

 

L’itinéraire technique de cette plante tropicale a été adapté aux conditions climatiques de St Claude de Diray. C’est une culture très gourmande en main d’œuvre de la plantation à la récolte, d’où un prix de vente bien plus élevé qu’une « simple » pomme de terre !

 

Les plantations ont lieu en avril, à partir de plants produits sur l’exploitation. L’igname développe ensuite son feuillage exubérant qu’il faut palisser, un peu à la manière d’une vigne. Pendant l’été la culture est désherbée mécaniquement, palissée manuellement et irriguée. Au mois d’octobre intervient la récolte, qui est fastidieuse et manuelle, car l’igname est un tubercule cassant, ce qui interdit une récolte mécanique.

 

En premier lieu un passage au taille-haie permet de dégager une partie de la végétation afin d’enlever ensuite les piquets et fils de fer ayant servi au palissage. La végétation restante est ensuite broyée. On passe enfin avec 2 socs de charrue et une lame souleveuse spéciale  afin de préparer la récolte manuelle. Les longs tubercules sont tirés à la main puis posés sur les buttes avant de les trier et les mettre en caisse. Les plus gros, destinés à la vente, seront lavés avant d’être expédiés. Le stockage se fait en chambre froide ou hangar, mais à l’abri du gel. L’igname se conserve sans problème plusieurs mois, y compris dans votre cuisine !

 

Côté préparation, l’igname est à éplucher sous l’eau car il devient gluant lorsqu’on l’épluche. On peut ensuite l’accommoder comme une pomme de terre, en purée, sauté, en frite pour savourer son goût fin et particulier.

Bonne découverte et bonne dégustation !

 

Perrine

 

 

 

La Maison Verte vous propose :

 

Un concert  au profit de La Maison Verte par

 

ORPHEUS CREATIONS

Eijiro GOURDIN-TAKAHASHI, chanteur baryton et Nicolas ROULIVE au piano

 

Récital lyrique

 

samedi 17 janvier 2015 à 16h

ENTREE LIBRE

 

Au programme de ce récital :

 

Airs d’opéra de Mozart, Haendel, chansons de Ravel, Respighi, Giordani…

et compositions pour piano solo signées Nicolas ROULIVE.

 

Plus d'info sur : blog.lamaisonverte.org

 

Les Amis de La Maison Verte, association loi 1901, 127-129 rue Marcadet, Paris 18e

 

 

Qui sommes-nous ?