• Radis
  • Courge potimarron
  • Blette
  • Carotte
  • Raisin
 
 

Le printemps n’est pas encore là mais il se prépa

Alors qu’en ce début d’année l’hiver tient ses promesses avec les gelées quotidiennes, le printemps attend patiemment son heure mais se prépare déjà en coulisses !

On n’y penserait pas de prime abord, mais cette semaine un de nos principaux producteurs de tomate, Julien Chenault, est fort occupé à semer 3500 graines de variétés diverses, bien au chaud. En effet il faut compter 5 semaines entre le semis et la plantation des tomates, qui interviendra mi-mars. Une première étape consiste à semer les graines dans des terrines placées dans une « nursery », une partie de la serre spécialement protégée et chauffée à 30 °C, pour permettre leur germination. Les jeunes pousses sont ensuite repiquées dans des mottes de terreau, et placées dans une autre partie de la serre, la zone d’élevage des plants, où il ne fait plus « que » 25 °C, puis 20°C. 5 semaines après leur semis, les plants sont suffisamment forts pour être plantés dans la serre en verre, et cette fois c’en est fini du chauffage ! Mais il faudra veiller à les couvrir en formant un tunnel à l’intérieur de la serre en cas de froid annoncé. C’est une attention de tous les instants pour cette culture longue mais très attendue.

Avec 3500 graines semées, Julien pense pouvoir planter environ 2800 plants de tomate. Il est nécessaire de prendre une bonne marge afin de pallier aux accidents de parcours (problème de germination, de reprise au repiquage).

De mars à juin c’est ensuite la longue période de croissance, de fleurissement et de formation des fruits, pour compter sur les premières récoltes significatives à mi-juin, selon le temps qu’il fera bien sûr!

La tomate est la star de l’été, mais en ce moment l’activité reprend dans les serres pour d’autres légumes également. Les plants de pommes de terre primeur, après avoir été mis à germer pendant 15 jours, seront plantés très prochainement en tunnel, pour être récoltés au mois de mai. Les fenouils, céleris, salades, radis et choux primeurs sont aussi en cours de semis et d’élevage. Dehors, les terrains se préparent à recevoir les fèves et les échalotes. Viendront ensuite les petits pois. Et les premières carottes primeurs, elles, ont déjà été semées à l’automne dernier, pour être prêtes au plus tôt au début du printemps. A chaque légume son cycle et ses exigences, mais tout est planifié et suivi attentivement par les producteurs pour assurer la continuité de l’approvisionnement dans vos paniers !

                                                                      

Perrine

 

 

Qui sommes-nous ?