• Mâche
  • Betterave
  • Carotte
  • Courge Potimarron
  • Pomme
 
 

Le Guide du Consommateur Partageur

 Article paru dans le hors-série n°117S de

60 millions de consommateurs :

« le guide du consommateur partageur » août/septembre 2015, à retrouver en kiosque.

 

Des paniers bio livrés près de chez vous

Des fermes bio se regroupent pour distribuer des fruits et légumes en circuit court. Une offre efficace, équitable et abordable.

 

Créée en 2011, l’association CohéFlor Bio rassemble des producteurs de fruits et légumes répartis dans toute la France. Son objectif est de fédérer les organisations économiques de producteurs 100% bio de l’hexagone pour développer de nouveaux marchés dans le respect de la diversité des fermes, des territoires et des valeurs fondamentales de l’agriculture biologique. CohéFlor Bio regroupe 345 fermes biologiques et 6 organisations de producteurs de fruits et légumes bio de Bretagne (APFLBB), Bio Loire Océan, Cabso, Norabio, SoléBio et Val Bio Centre.

 

Un exemple : Val Bio Centre

 

A l’origine de Val Bio Centre se trouve un partenariat entre des agriculteurs bio de la région Centre et des Jardins de Cocagne (lire pages 56 et 57). « Les structures d’insertion ont mis à disposition des producteurs leur savoir-faire en matière de paniers. Les premiers ont pu être livrés à Orléans et Paris en 2004 » explique l’association. Par l’intermédiaire de son site internet (les paniers bio du Val de Loire), 2300 paniers de fruits et légumes bio sont livrés chaque semaine dans quelque 177 points de dépôt à Paris et en proche banlieue, sans oublier les 700 paniers distribués dans l’Orléanais.

 

Une résonance en Ile de France

 

L’association Val Bio Centre réunit aujourd’hui 27 fermes familiales, 8 jardins d’insertion, un établissement d’aide par le travail et un lycée horticole. En 2008, elle a essaimé avec la création de l’association Val Bio Ile de France, qui chapeaute deux chantiers d’insertion situés dans le Val-de-Marne : une plateforme à Choisy le Roi, qui assure la distribution des paniers en Ile de France, et depuis décembre 2014, un jardin de 8 hectares en maraîchage biologique à Chennevières sur Marne. Plus d’une centaine d’emplois ont ainsi été créés depuis la naissance de cette association, en 2000.

 

Le principe

 

Lorsque le service développé par le groupement de producteurs bio est opérationnel comme c’est le cas pour Val Bio Centre, il suffit de se rendre sur son site internet pour s’abonner à un panier hebdomadaire de légumes et fruits. Le panier coûte 15,05€ en région parisienne et 12,85€ dans l’Orléanais. A l’intérieur se trouvent 4 ou 5 légumes différents et une variété de fruits, le tout pesant 4 kilos en moyenne. Pour 2,30€ de plus, le panier fermier inclus en sus une boîte de 6 œufs frais. Avant de vous engager, vérifiez bien sur le site qu’il existe un point de dépôt à proximité de chez vous ou de votre lieu de travail, à des horaires où vous pourrez retirer votre panier.

 

Les avantages

 

Des fruits et légumes certifiés agriculture biologique (AB) en circuit court, pour un prix « juste » oscillant autour de 13€ en moyenne pour 4kg de denrées… Les paniers des producteurs bio proposent une offre tout à fait satisfaisante à ceux qui veulent consommer de façon responsable et s’alimenter sainement. Ces groupements d’exploitations familiales travaillent souvent en partenariat avec des structures de l’économie sociale, notamment pour gérer la distribution. De quoi ajouter de la solidarité dans le panier, en plus de l’aspect écologique.

 

Une souplesse appréciée

 

Mais leur principal avantage réside dans la souplesse de l’offre.                     

Ce sont les paniers qui viennent au consommateur, et non l’inverse, à travers un réseau de distribution de proximité. Des maisons de quartier, des salles municipales, un commerce ou un espace laissé gracieusement à disposition dans une entreprise servent de « points relais ». Le contrat commercial offre également davantage de flexibilité : le consommateur peut résilier son abonnement à tout moment au cours de l’année, en informant simplement le service 1 mois à l’avance. Il peut, en outre, opter pour un paiement automatique par prélèvement mensuel, reporter une livraison sur une autre semaine en cas d’absence, voire bénéficier d’une période d’essai à l’inscription (d’une durée de 2 mois par exemple, pour les Paniers Bio du Val de Loire).

 

Les inconvénients

 

Une offre insuffisante

Les paniers des groupements d’agriculteurs bios ne sont pas assez développés en France. En outre, face à l’essor de la demande de produits biologiques, les groupements d’agriculteurs sont concurrencés par les revendeurs de paniers de fruits et de légumes achetés sur les marchés de gros, qui se bousculent sur internet (lire bon à savoir page 57).

 

Un choix de produits plus limité

 

Comme dans tout système de paniers avec un engagement sur la durée, s’abonner implique quelques contraintes pour le consommateur : ne pas choisir le contenu de son panier hebdomadaire, disposer d’une moindre variété de fruits et de légumes, dépendante des saisons et du terroir, et devoir se (re)mettre à cuisiner, pour ne pas perdre les denrées de la semaine. Ces contraintes se révèlent toutefois bénéfiques au fil du temps, puisqu’elles obligent à (ré)apprendre les bases du savoir alimentaire (connaître les différentes variétés de légumes, leur saisonnalité, leur mode de conservation…) et du savoir-faire culinaire (modes de préparation, association avec d’autres aliments…).

Qui sommes-nous ?