• Mâche
  • Betterave
  • Carotte
  • Courge Potimarron
  • Pomme
 
 

Au revoir Catherine… Bienvenue Eric !

 

Après plus de 37 ans passés dans sa ferme des Perrières, à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin (dans le Loiret), notre productrice Catherine Carré prend une retraite bien méritée et passe le relais à Eric Duriez, que nous accueillons au sein de notre association de producteurs.

 

La ferme de Catherine fait figure de pionnière du bio, ce sont ses beaux-parents qui ont commencé avec l’agriculture bio dès 1964. Les cultures s’étendent aujourd’hui sur environ 16 hectares, répartis entre cultures arboricoles (pommes, poires, cerises et kiwis) et cultures maraîchères (carottes, poireaux, navets, oignons, salades, choux, échalotes, potimarrons…). L’exploitation emploie 4 salariés permanents et une dizaine de saisonniers suivant les pics d’activité.

Sa collaboration avec l’association de producteurs bio Val Bio Centre remonte aux origines du projet, il y a près de 15 ans, avant même que les paniers bio existent ! Au départ, c’est l’idée d’une poignée de producteurs qui se réunissent pour initier ensemble un nouveau mode de commercialisation. Ils comprennent qu’il existe une véritable attente chez les consommateurs, principalement de la région parisienne, en demande de production locale. Alors ces producteurs décident de leur donner accès à des fruits et légumes bio de qualité, en circuit court, pour offrir le maximum de fraîcheur. Tout commence par des livraisons dans des magasins bio parisiens, puis suivra le lancement des paniers bio du Val de Loire, sur Paris, l’Ile de France, Orléans et son agglomération.

 

Au-delà de son activité professionnelle, c’est sa vie que Catherine consacre à l’agriculture bio. Profondément convaincue que cette autre façon de cultiver est le meilleur moyen de nourrir le monde à l’avenir, elle est animée par l’amour de son métier, qu’elle considère comme l’un des plus beaux.

 

Même si elle passe le relais au niveau de son activité, elle ne coupe bien sûr pas les liens avec le monde de l’agriculture bio, bien au contraire. Après une petite pause pour souffler un peu, Catherine se voit déjà faire des stages, s’intéresser de plus près à la biodynamie, et approfondir ses connaissances pour pouvoir par la suite transmettre ses acquis aux autres. Le partage des connaissances est une des clés de la réussite lorsque l’on fait le choix de se lancer dans l’aventure d’une exploitation agricole en bio, et Catherine aimerait aider ceux qui démarrent en leur faisant partager son savoir-faire et son expérience.

 

En attendant, Catherine peut partir sereine, elle sait qu’elle a trouvé la bonne personne pour reprendre sa ferme, un producteur qui poursuivra son travail, en partageant les valeurs qui lui sont chères.

 

Eric Duriez va donc reprendre l’activité sur les mêmes bases, en y apportant son regard et sa personnalité. Il continue bien évidemment à travailler avec notre association de producteurs pour fournir les fruits et légumes de vos paniers bio, et en conservant tous les salariés employés actuellement à la ferme. Avec des parents agriculteurs, Eric s’est naturellement tourné vers un parcours d’ingénieur agronome, avec un travail de fin d’études orienté sur l’agriculture biologique. Son souhait de créer son exploitation ne pouvant se faire à l’époque, il travaille comme cadre en pépinières, en gardant son rêve dans un coin de la tête. Et c’est à 45 ans, à la suite d’un licenciement, qu’il a le déclic pour se lancer. Il visite des fermes à reprendre, et c’est sur celle de Catherine que son choix s’arrête rapidement. Tous les deux sont animés des mêmes idées, des mêmes valeurs, et Catherine sera toujours présente pour Eric, pour lui donner un conseil ou son avis.

 

Vous pourrez donc continuer à vous régaler avec les savoureux légumes de la ferme des Perrières, et ses fruits tellement appréciés : les poires, les pommes, les kiwis et les cerises.

Souhaitons une bonne retraite à Catherine, une belle réussite à Eric et saluons leur beau travail, accompli chaque jour avec passion et conviction !

Qui sommes-nous ?