Des nouvelles en direct des champs !

 Nous voici bientôt à la fin du mois de janvier, et pourtant l’hiver commence à peine à s’installer.

Bien sûr, les jours sont courts et moins lumineux, mais côté températures, cela reste globalement assez doux. Dans notre région Centre-Val de Loire, nous avons eu un petit peu de neige, qui a très vite fondu, et quelques gelées certains matins, mais le thermomètre affiche quasiment tous les jours des températures positives.

Alors, que se passe-t-il en ce moment pour les légumes de vos paniers ?

 

Dans les champs, les récoltes hivernales continuent. Certains légumes peuvent rester en terre, et se récoltent au quotidien, en fonction des besoins. C’est le cas notamment des topinambours, des choux, des carottes ou des poireaux. Quant aux zones non cultivées, elles sont en engrais vert, afin de préparer les terres pour les futures cultures.

Sous les tunnels, la surface est occupée par les légumes feuilles : pourpier, mâche, jeunes pousses ou épinards, qui apportent de la fraîcheur chaque semaine dans vos paniers bio.

 

Pendant ce temps, à l’abri sous les serres, c’est déjà l’heure des premiers semis de printemps. Dans les godets pour la betterave, la salade ou le chou rave, ou directement en pleine terre pour les épinards, les carottes, les radis et les navets.

La douceur du climat a des répercussions directes sur certaines cultures, l’exemple de la mâche en est révélateur. Comme les températures ne sont pas très froides, la culture de la mâche est en avance. Alors que certaines années, on peut espérer manger de la mâche jusqu’à l’arrivée du printemps, a priori cette année il n’y en aura certainement plus dès la fin du mois de février…

La douceur a également favorisé l’apparition d’acariens, ces nuisibles qui provoquent des taches blanches sur les feuilles de la mâche. Pour vous donner une idée des conséquences que cela peut avoir, sachez qu’il faut quasiment multiplier par 2 le temps de récolte pour obtenir le même poids de mâche, par rapport à des conditions normales, puisqu’il faut passer plus de temps à la trier, ou à la nettoyer.

 

Dans vos paniers d’hiver, vous trouvez en ce moment des légumes dits « de garde ». Autrefois, les gens entreposaient leurs provisions de légumes pour l’hiver, à l’abri dans leur cave pour en assurer la conservation et puiser dans ce stock jusqu’au printemps. Les producteurs ont aujourd’hui la même démarche, en récoltant les légumes pour les stocker pendant les mois d’hiver et ainsi vous garantir des paniers bien remplis et variés.  Les courges, les oignons, les échalotes, les pommes de terre, les céleris, les radis noirs, et bien sûr les pommes et les poires sont ainsi conservés dans des endroits à l’abri de la lumière, pour éviter la germination, à l’abri de l’humidité, pour lutter contre le pourrissement, à l’abri des variations de température, pour éviter le flétrissement, et même parfois en hauteur pour prévenir des rongeurs. Cela peut être en chambre froide, dans un local aéré destiné à cet usage, ou même encore dehors, à l’abri dans la paille ou sous des bâches par exemple, selon les aménagements de chacun de nos producteurs.

 

La période hivernale est un peu plus calme pour les maraîchers. Leur rythme de travail se ralentit légèrement, ce qui leur laisse un peu de temps pour préparer, faire des réparations si besoin, quelques travaux d’entretien, nettoyer, mettre au point leur plan de culture pour l’année à venir, passer leurs commandes de graines etc. Et ainsi être prêts pour le regain d’activité lié à  l’arrivée du printemps !

 

Profitez bien des délicieux fruits et légumes que l’hiver nous offre, et régalez-vous avec les soupes, gratins, gâteaux et nombreuses recettes à découvrir dans votre mot de la semaine ou sur notre site www.lespaniersbioduvaldeloire.fr

 

Céline

Qui sommes-nous ?