Pommes et poires...

Bilan d'une saison 2015-2016 mitigée 

 

Vous l’avez peut-être remarqué, cette année vous avez eu moins de poires dans vos paniers bio. La raison est très simple, la récolte a été bien moins importante que les années précédentes, et le stock de fruits chez nos producteurs est déjà écoulé. C’est l’occasion de vous donner quelques informations et explications, afin de vous aider à comprendre la situation actuelle.

Le contexte global

Aujourd’hui en France, les trois grandes régions productrices de poires sont la région Provence-Alpes-Côte d’azur et la région Rhône-Alpes, et notre région Centre-Val de Loire, bassin historique de production de fruits.

Les 3 producteurs arboriculteurs de notre association sont installés chacun dans un département : Lionel Saillard, dans ses vergers du Bel Air dans le Loir-et-Cher, Eric Duriez, à la ferme des Perrières dans le Loiret, et Eric Refour, à la ferme des 2 Saints, en Indre-et-Loire.

A eux trois, ils fournissent tout au long de l’année la quasi totalité des fruits pour vos paniers, avec les pommes et les poires principalement, puis les cerises, abricots ou kiwis selon les saisons. D’autres producteurs viennent compléter l’offre des paniers bio avec le raisin, les fraises, ou les prunes par exemple. Il nous arrive également de faire appel à nos partenaires producteurs bio du Sud de la France, pour vous permettre de profiter de fruits tels que les nectarines ou pêches, que nous avons du mal à obtenir dans notre région, ou pour vous faire découvrir d’autres variétés, comme cette année les kiwis jaunes et les kiwaïs du Lot-et-Garonne !

 

Le point en ce début d’année 2016


Pour les pommes, la récolte a été bonne en termes de volume. Quelques soucis de conservation sont à signaler sur certaines variétés à cause d’un champignon (le Glœosporium), mais sans dégâts trop importants. Les stocks sont donc suffisants et équivalents aux années précédentes.

Pour les poires, en revanche, la récolte a été très faible, contrairement à ce que les producteurs espéraient. En effet, les conditions climatiques globalement très favorables de l’été dernier laissaient prévoir un bon rendement, tout en s’attendant cependant à des fruits de calibre assez petit, la sécheresse ayant fait peiner les arbres.
Mais fin août, un imprévu climatique a tout bouleversé : un très fort coup de vent a causé de gros dégâts dans les vergers. Et malheureusement, le vent d’été est encore plus destructeur qu’un vent d’hiver, puisque les arbres ont encore leurs feuilles et offrent ainsi une meilleure prise au vent. Résultat : branches cassées, fruits à terre…, ce sont ainsi jusqu’à 40% des récoltes qui ont été détruites soudainement.

Nos producteurs n’ont donc plus de poires en stock pour finir la saison. Dans des cas comme cela, en général, nous faisons appel à nos partenaires des Pays de Loire, les Coteaux Nantais, en leur achetant un stock pour vous proposer des poires dans vos paniers. Mais cette année, eux aussi sont en situation de pénurie. Les poires qu’ils pourraient nous proposer sont soit à un tarif trop élevé, qui pénaliserait le reste du contenu de votre panier, soit en provenance d’autres pays que la France (pays de l’union européenne).

Heureusement, les pommes sont toujours là pour vous régaler de multiples façons : cuites ou crues, en compote ou en gâteaux, en tartes ou crumbles, en accompagnement de viande, en salade, en sorbet, mousse, confiture ou tout simplement à croquer… les possibilités sont infinies. Ce n’est pas un hasard, si ce fruit est le préféré des français, avec plus de 15 kg consommés par an et par ménage !

 

N’hésitez pas à partager vos recettes et vos idées sur notre page Facebook !

Qui sommes-nous ?