• Salade
  • Betterave botte
  • Courgette
  • Pomme de terre primeur
  • Fraise
 
 

Bonne nouvelle, les tomates sont plantées !

 

 

Le printemps arrive… puis repart, on a tour à tour de la douceur, de la pluie, du vent, du soleil… ce mois d’avril commence bizarrement. Dans les champs, on a fait de la place, les derniers choux ont été cueillis, les pieds de topinambours ont été arrachés, et on commence à mettre en place les salades en pleine terre, qui prendront le relais des premières ayant poussé sous serre. Sous les serres justement, les salades côtoient les radis, les blettes… et cette période est également le moment pour les premières plantations de tomates !

Nous savons que vous les attendez avec grande impatience, car c’est un des légumes que vous préférez, peut-être parce qu’il évoque le soleil, les repas en plein air, bref l’été tout simplement.
Bien sûr, il vous faudra patienter encore 3 mois à peu près, mais sachez que pour obtenir les premières tomates au mois de juin, en coulisses c’est dès le début de l’année que démarrent les premières étapes de la culture de la tomate !
Dans le courant du mois de février généralement, les graines sont semées
sous une serre chauffée afin de leur permettre de lever tranquillement. Dès l’apparition des premières feuilles, c’est le signal, cela signifie que les graines levées sont prêtes à être repiquées. Elles le seront une par une, dans des petits godets individuels. C’est une étape intermédiaire dans leur développement, avant la plantation en pleine terre.
Ensuite, elles vont patienter un peu, en attendant que les températures ne soient plus trop basses le matin, et que le risque de gelée soit écarté.

Vient alors le moment de déplacer les plants, pour les emmener sous une serre, non chauffée cette fois, mais quand même à l’abri sous un voile, afin de leur permettre de continuer à grandir tranquillement, tout en les rendant plus résistants.

Enfin, lorsque les conditions météo sont bonnes, généralement les premiers jours d’avril, les tomates sont prêtes pour leur dernière étape : la plantation en pleine terre. Elle a lieu sous la serre froide, directement dans une terre qui a été bien préparée, mélangée avec du fumier de vache bio.

La plantation demande du temps, et beaucoup de précautions car le pied de tomate qui mesure alors environ 20 cm est très fragile. Il faut le sortir de son godet, et placer une ficelle sous la motte avant de le mettre en terre. Cette ficelle servira au tuteurage : quand le pied de tomate commence à pousser en hauteur, on récupère cette ficelle, que l’on attache ensuite à un fil de fer tendu en hauteur sur toute la longueur de la serre.Le temps, le soleil, la douceur des températures et l’arrosage feront le reste. Il faudra bien sûr rester très vigilant pour prévenir l’apparition des problèmes ou de maladies qui touchent la tomate :          très souvent des champignons comme le mildiou (qui provoque des taches brunes sur les feuilles), loïdium (qui se manifeste par l’apparition d’un feutrage blanc sur les feuilles), ou encore l’alternariose (dite aussi « pourriture noire »), ou des parasites tels que le puceron, la mouche blanche ou la mineuse de la tomate (une larve qui creuse des galeries).

Quant à nous, c’est de la patience qu’il va nous falloir avant de profiter du retour dans les paniers bio de nos stars de l’été !

 

 

Qui sommes-nous ?