• Radis
  • Courge potimarron
  • Blette
  • Carotte
  • Raisin
 
 

Paroles de producteur : les choux

Cette semaine, donnons la parole à l’un de nos producteurs bio, Damien Leroy,

qui a été inspiré par les choux !


 

Être dans les choux !!

Je l'avoue, je suis tombé d'un chou étant petit.

Maintenant, je les collectionne... mais dans mes champs.

 

C'est une plante étonnante par sa diversité. Des dizaines de types de choux sont cultivés pour leurs inflorescences (le chou fleur), pour leurs feuilles ouvertes (chou kale) ou tassées en une boule dense (chou de milan, chou rouge), pour leurs tiges (chou rave) ou bien pour leurs racines (rutabaga).

Le chou est le témoin de l'ingéniosité des Hommes sur des millénaires.

En sélectionnant des graines, l'homme a créé toute cette sacrée famille, à partir d'un chou sauvage poussant sur les côtes atlantiques et méditerranéennes.

Car le chou est pratiquement le seul légume d'origine européenne.

Si d'aventure vous passez sur les falaises d'Etretat, vous trouverez ce chou sauvage des origines.

Il ressemble à rien d'un chou fleur ou d'un chou cabus. Et pourtant avec ses fleurs jaunes ou blanchâtres à quatre pétales en croix, il est bien l'ancêtre des choux, de la famille des crucifères. De là à imaginer le voir se transformer en chou de Bruxelles ou en chou brocoli... Le génie humain peut faire de grandes choses.

Sur notre ferme, près de Chartres, nous cultivons chaque année quatorze sortes de choux différents.

''Savez-vous planter les choux...'' Oui, le chou se plante mais pas comme dans ce chant populaire (qui suggère plutôt des grivoiseries).

C'est avec une planteuse mécanique à plusieurs rangs que le travail s'effectue.

Nous sommes fin juin, début juillet.

Une règle d'or incontournable : planter le plus droit possible et sans s'endormir au volant du tracteur (vitesse de croisière: 2 km/h). La bineuse mécanique qui passera par là plus tard, ne tolère aucun  virage, au risque de couper les plants de choux.

Le chou est un lent, en général : de 90 à 150 jours pour finir sa croissance et l'herbe indésirable à bien le temps de le submerger : alors Bineuse et Binette et vice versa et on recommence.

 

Côté ravageurs, le chou a des fans. Tout démarre avec les altises, de minuscules insectes qui se prennent pour le poinçonneur des Lilas, puis viennent les lièvres et les lapins qui boulottent à grande échelle ce qui reste. Il y a bien quelques pigeons pour se remplir le jabot de petites feuilles bien croquantes.

A l'adolescence, le chou n'intéresse plus personne et c'est tant mieux.

Mais c'est le calme avant la tempête. Avec la mi-août, arrivent de charmants papillons blancs voletant en groupe de-ci de-là et pondant sans vergogne sur les feuilles. Des chenilles à l'appétit gargantuesque naissent au bout de quelques jours. Les feuilles de choux n'ont plus qu'à se planquer.

 
Ces demoiselles ont la délicatesse de nous laisser que  les nervures et de passer à un autre chou.

Et puis imaginez un beau chou-fleur bien blanc. Une chenille passe nonchalamment par là et pose le plus aimablement du monde une déjection sur la blancheur immaculée de notre inflorescence.

Là, bien sûr on s'énerve... Ok, s'énerver au beau milieu des champs après une chenille...ça parait ridicule. Et c'est ridicule.

En agriculture Biologique ont utilise le génie de la nature pour lutter contre les Noctuelles (en plus, elles ont un joli nom ces chenilles). Une bactérie naturelle est ensemencée sur les choux. Celle-ci parasite les chenilles.

Voici enfin la récolte. Pour nous, elle commence vers le 15 septembre avec les choux fleurs, pour finir avec les choux frisés milan à la mi-février.

Nous venons de récolter nos derniers choux de la saison, ce mardi 14 février.

La saint Valentin, c'est chou!!!

Cinq mois de récolte et maintenant qu'est ce qu'on fait ?

Et bien on sème les nouveaux premiers choux de l'année pour qu'un de ces jours on replante des choux.

Et la boucle est bouclée...

 

Qui sommes-nous ?