Au revoir Mathilde !

 

 


Mathilde lors de son pot de départ, avec ses collègues

 

C’est une page de l’histoire de notre association de producteurs qui s’est tournée vendredi dernier lorsque Mathilde a quitté son poste de coordination de la vie associative au sein de Val Bio Centre…
Après plus de 13 ans passés aux côtés des producteurs bio, notre collègue Mathilde a décidé de donner une nouvelle orientation à sa carrière et de retourner sur les bancs de l’école pour suivre une formation d’assistant de service social pour 3 ans. Même si elle s’éloigne quelque peu du monde de l’agriculture bio (professionnellement en tout cas !), Mathilde reste quand même dans un domaine proche des valeurs que nous défendons puisqu’elle s’est s’engagée vers un métier dédié à l’action sociale et l’accompagnement des personnes.

Présente dès le début de l’aventure des paniers bio du Val de Loire, fervente défenseuse de l’agriculture biologique, Mathilde s’est toujours énormément impliquée dans le projet.
A l’occasion de son départ, elle nous livre un retour sur son vécu au sein de l’association en tant qu’acteur et témoin du développement des paniers bio du Val de Loire :

« J’ai commencé à travailler pour Val Bio Centre en 2004, au tout début de l’aventure de la création des Paniers Bio du Val de Loire. Le challenge : faire renaître l’activité de l’association et mobiliser autour d’un nouveau projet, après 2 années d’une précédente activité de livraison de fruits et légumes bio en demi-gros de magasins franciliens, activité qui avait laissé une ardoise importante par manque de rentabilité. La quinzaine de producteurs adhérents à l’association s’est alors serrée les coudes et s’est impliquée dans le nouveau projet de livraison de paniers bio sur abonnement, en partenariat et dans le sillage de la dynamique du jardin de Cocagne de Blois à l’époque.

En ces débuts, nous étions alors 2 à travailler à temps partiel pour l’association, une comptable / responsable administrative et financière et moi-même en tant que chargée de mission, et mon action était diversifiée et enthousiasmante : mobiliser les producteurs autour du projet, prévoir la planification des produits, lancer le site internet pour gérer les commandes en ligne, créer des outils de communication, organiser / participer à des évènements, développer le réseau de points de dépôt partenaires… mais aussi coordonner la vie associative (réunions du conseil d’administration, assemblée générale..) et impulser des recherches de financements pour pouvoir développer le projet et les équipes.

A cette époque, et jusqu’à mon départ, j’ai travaillé en lien étroit avec quelques administrateurs particulièrement : ces hommes impliqués, entrepreneurs dans l’esprit, riches de convictions, ont très largement contribué à la dynamique de développement de l’association.

Parmi les actions impulsées de 2004 à ce jour – en s’appuyant sur divers partenaires s et variés bien sûr - en voici quelques-unes dont l’association peut être particulièrement fière selon moi :
- la création de l’espace test en maraîchage bio « Les Prés d’Amont » à Blois, qui a induit une dynamique importante sur l’installation de jeunes maraîchers bio « hors cadre familiaux » en région Centre-Val de Loire

- le programme innovant d’investissement collectif sur des serres sur 6 ans qui a facilité l’investissement en serres pour une dizaine de petits maraichers (dispositif malheureusement remplacé par un dispositif d’investissement individuel à l’efficacité plus contrastée pour des questions d’éligibilité aux fonds européens)

- la création du chantier d’insertion Val Bio Ile-de-France en 2008 (association gérée par les mêmes administrateurs que Val Bio Centre), plateforme logistique située à Choisy-le-Roi dédiée à la livraison des paniers en Ile-de-France. Et en découle plus récemment, la création du chantier d’insertion en maraîchage bio de Chennevières sur Marne.

- la participation à la création du collectif CoheFlor Bio en 2011, association regroupant différents groupements de producteurs de fruits et légumes bio de différentes régions… petit collectif qui se cherche encore dans son fonctionnement, mais pourra surement mener à bien de beaux projets interrégionaux au service du développement de filière fruits et légumes bio éthiques et équitables.

Petit à petit au fil des ans, l’activité « des paniers » a grandi, avec maintenant 40 producteurs, 10 salariés à Val Bio Centre et une quarantaine de salariés dans les structures d’insertion partenaires, 300 points de dépôt partenaires et 4000 abonnés livrés par semaine ! Tout un chemin accompli…!

Si je dois résumer mon expérience à Val Bio Centre, il me vient à l’esprit pêle-mêle : des producteurs hommes et femmes militants du bio et de la solidarité, engagés pour le développement de ces valeurs ; l’aide de financements publics qui ont vraiment impulsé du développement au sein de notre association et sur le terrain ; une vie associative à rebondissements, avec ses petits bonheurs mais aussi ses débats contradictoires et ses tensions ; la rencontre de consommateurs abonnés enthousiasmés et enthousiasmants sur des soirées ou évènements; une équipe de collègues salariés et partenaires des structures d’insertion toujours investie, dans la bienveillance et l’humanisme…

Et je voulais conclure sur un message pour vous, abonnés : ne minimisez pas votre action ! Un article récent que j’ai pu lire disait grosso modo qu’il ne suffisait pas de consommer des paniers bio pour sauver la planète. Peut-être. Mais ce qui est sûr, c’est que par votre abonnement, vous financez l’action d’hommes et de femmes investis, qui ont largement fait avancer le développement de la bio et de la solidarité sur les territoires régionaux du Centre-Val de Loire et de l’Ile-de-France. Merci pour ça et continuez ! ;-) Pour ma part, je m’oriente vers un autre challenge professionnel en me tournant vers l’accompagnement social sur le terrain, avec de nouveaux apprentissages, de nouvelles découvertes, expériences et rencontres… un autre engagement pour une société solidaire qui sera tout aussi enrichissant et passionnant j’y compte bien.»

Mathilde peut être fière du chemin parcouru, elle a fait partie des bâtisseurs de cette réussite. Souhaitons-lui autant de succès dans sa future carrière. Mais avec les qualités humaines et professionnelles dont Mathilde fait preuve, nous n’en doutons pas !

Bonne route à toi…
Céline, et tes collègues de Val Bio Centre

 

 

Qui sommes-nous ?