Un point sur la météo

 

Cette nouvelle année a commencé comme elle a fini, sous la pluie et dans le vent… Les tempêtes qui se sont succédées et la mauvaise météo qui a suivi n’offrent pas de belles conditions à nos producteurs, que ce soit pour récolter, travailler dans les champs, et même conserver leurs légumes.

 

Des dégâts sur les tunnels
Les fortes rafales de vent, ayant soufflé notamment le jour de l’an, ont occasionné quelques dommages sur les bâches des serres et tunnels. Pour certains, la bâche a carrément été arrachée, pour d’autres elle a été fragilisée. Dans tous les cas, des travaux sont à prévoir pour les remettre en état. Mais il faut encore attendre un peu car pour rebâcher un tunnel correctement, il faut que le temps soit clément, et que le vent cesse de souffler.

 

Une conservation compliquée
Pour une conservation optimale des légumes récoltés tels que les panais, les carottes, les betteraves… il faut une atmosphère assez stable, avec une température plutôt basse. Ce n’est pas vraiment le cas en ce moment, avec des températures relativement élevées pour la saison et un fort taux d’humidité. Les légumes n’aiment pas cela… surtout les courges, qui vont se conserver moins tard que les autres années.

 

De mauvaises conditions pour la pousse
Trop de « chaleur », trop d’humidité et pas assez d’ensoleillement… le cocktail maudit pour les légumes qui sont actuellement en train de pousser. Les salades sous les tunnels par exemple, dont les feuilles poussent beaucoup trop rapidement et s’étirent en longueur pour aller chercher la lumière.

 

Des difficultés pour accéder
Certains légumes attendent sagement en terre d’être récoltés… mais pour le moment il est impossible d’accéder à certaines parcelles dans les terrains. Les sols sont détrempés et rendent compliquée la circulation, que ce soit à pied ou en tracteur.

Mais il en faudrait bien plus que cela pour décourager nos maraîchers ; de beaux légumes sortent tout de même de terre ou des réserves pour garnir vos paniers ! La force de notre association de producteurs c’est aussi sa diversité et tous n’ont pas subi les aléas des caprices du ciel : certains sont moins exposés au vent, d’autres ont de grandes capacités de stockage bien à l’abri, tous les terrains n’ont pas la même structure etc.

Nous vous souhaitons de belles découvertes avec nos savoureux fruits et légumes bio, à déguster sans modération !

céline

Qui sommes-nous ?