poésie

 

Voici un poème de notre producteur de la ferme du Champ des Hérissons, inspiré par le mois de juin qui vient de s’achever…

Juin aux  pluies orageuses
A mis terres marécageuses
Et noyés les semis
Sur carottes et panais,
Salades aux pieds mouillés

Ne poussent pas comme riz
Mais pourrissent en leur cœur
De recevoir tant de pleurs
Des cieux décomposés,
Tandis que sol se compacte
Freinant belle pousse
Les artichauts, décontractes
Déploient leurs frimousses
Puis la bascule se fait
sous un ciel d’été
à faire rougir tomates
frémir les aromates
b
omber les aubergines
virant presque sanguine
étirer les concombres
bientôt en surnombre
Alors les hérissons piqués
Qui n’en font qu’à leur tête
ont invité à la fête
Pour finir en beauté
Et tenter  l’aventure
Des gouts et  biodiversité
Entre culture et cultures.

Qui sommes-nous ?