• Radis
  • Courge potimarron
  • Blette
  • Carotte
  • Raisin
 
 

Les nouveautés côté technique pour les producteurs

 10/10/18

 

Ce mardi 2 octobre, notre association de producteurs Val Bio Centre a co-organisé une journée technique de démonstration de pratiques et de matériels dédiés à l’agriculture.
Ces temps de rencontre permettent aux producteurs, élèves de BPREA (
Brevet Professionnel Responsable d'exploitation agricole) et tout autre professionnel concerné de venir découvrir les nouveautés en matière d’équipement. Plus de cent personnes sont venues assister à ces présentations qui ont eu lieu à Blois, sur les sites de la couveuse d’entreprises «Les Prés d’Amont » et des Jardins de Cocagne, deux producteurs de vos paniers bio.

On peut relever plusieurs tendances bien marquées désormais prises en compte par les concepteurs de machines agricoles.

 

Le bien-être au travail

 

Cela passe par des machines plus ergonomiques, avec postes de travail bien étudiés qui permettent aux maraîchers de mieux préserver leur dos et leurs articulations (genoux, épaules) très sollicités dans les différentes tâches, que ce soit la plantation ou le désherbage notamment.

Un tracteur a été présenté en démonstration, équipé de sièges ergonomiques totalement adaptables à la morphologie et au travail à effectuer. Pour cela, les sièges sont montés sur un châssis mobile qui monte et baisse selon les activités de l’agriculteur et sa taille. Par exemple, l’agriculteur peut opter pour une position allongée sur le ventre pour planter et récolter, au lieu de rester accroupi pendant plusieurs heures pour réaliser ces mêmes tâches. Il peut également être debout à côté de l’engin ou assis dessus.

 

Les gains de temps et de productivité

 

C’est le cas par exemple de ce tracteur modulable électrique qui fonctionne dans les 2 sens avant et arrière, par une simple rotation du poste de conduite. Très polyvalent, il est prévu pour faciliter le quotidien des maraîchers, en synchronisant plusieurs activités différentes. Conçu pour combiner travail manuel et mécanisé, il peut aller sous serre et en plein champ, en toute saison, de l’amont à l’aval des cultures, pour la préparation des sols, la plantation, le désherbage, le suivi de cultures, les récoltes et le transport de charges.

C’est aussi l’objectif de ces nouvelles machines qui permettent de récolter les jeunes pousses (d’épinard comme ce fût le cas lors de la démonstration) ou d’aider au désherbage.

 

 

Le respect des sols

 

Les tracteurs électriques sont beaucoup plus légers que les traditionnels. Leur structure beaucoup moins lourde permet non seulement une plus grande agilité de déplacement dans un terrain déjà cultivé ou lourd (humide et argileux), en plein champ et en toute saison et offre également une plus faible emprise sur le sol. Les sols subissent ainsi beaucoup moins le tassement.

 

Les énergies utilisées

 

Les nouveaux engins privilégient une alimentation électrique, qui offre de nombreux avantages.

Une plus grande autonomie de travail d’abord : avec une batterie chargée en 1 à 2 heures, on peut espérer en moyenne 8 heures de travail effectif. C’est aussi une économie intéressante puisqu’on estime que le coût d’utilisation est 10 fois moins élevé qu’un tracteur thermique. De plus, ces engins n’émettent pas de gaz lors de leur utilisation. Autre avantage pour l’utilisateur : un confort acoustique grandement amélioré avec des engins beaucoup plus silencieux.

D’autres interventions ont aussi retenu l’attention du public : arrosage plein champ, transplanteur, stratégies de lutte contre les pucerons et pollinisation, échange sur les aides à l’investissement, équipement de la personne, et des machines auto construites présentées par l’Atelier Paysan, comme l’Aggrozouk, un étonnant tracteur à pédales !

 

Toutes ces innovations ont évidemment un coût, plus particulièrement les nouveaux tracteurs électriques. Il est clair qu’un maraîcher installé sur une petite exploitation n’est pas en mesure de s’équiper de ce type de matériel. Cela permet tout de même d’appréhender les nouvelles façons de travailler, de se tenir au courant des développements et d’envisager pourquoi pas d’autres alternatives : location, achat à plusieurs… Ces journées sont aussi l’occasion pour les professionnels de se rencontrer et d’échanger sur leurs pratiques respectives, des moments toujours très enrichissants !

 

Céline

 

 

Qui sommes-nous ?