Jérôme MINEC, Le Champ Renard
Semoy (Loiret)

  - 45400 Semoy


 

Commune : Semoy, à 70 km au Nord-Est de Blois
Région agricole : Orléanais 
Ferme familiale
Installé depuis : 2014
Bio depuis : son installation en 2014. Certifié par Ecocert
Surface en légumes plein champ : 1,5 hectare
Surface couverte : 1400 m2
Types de légumes et fruits produits en plein champ :  carotte, betterave,   courge, concombre, courgette, haricot, petit pois, navet, radis, pastèque, melon, fraise, framboise 
Types de légumes et fruits produits sous abri : aubergine, tomate, patate douce, concombre, courgette, thym, coriandre, persil, ciboulette, fraise        

Main d'œuvre : Jérôme et un salarié à mi-temps

Jérôme est le premier de sa famille à travailler dans le domaine agricole. Il s’est toujours intéressé à la botanique et au jardinage, et a également suivi un stage d’herboristerie. Il a cependant commencé sa carrière avec un poste d’ingénieur en aéronautique, avant de se reconvertir  pour vivre son rêve : devenir maraîcher, être proche de la nature et en cohérence avec ses convictions. Il a en effet ressenti l’envie de se sentir utile en produisant de la nourriture saine, dans le respect de la nature et de l’environnement.

Après un BPREA puis deux ans en pépinière à Blois à l’espace test les Prés d’Amont, il s’est installé en 2014 à Semoy, dans le Loiret, à côté d’Orléans. Il y loue ses terres en zone périurbaine. Elles étaient autrefois plantées de vignes puis de poiriers et pommiers. Ces parcelles sont restées en friche les 4 dernières années avant son installation

Son exploitation a une surface de 4,5 hectares au total dont 1,5 hectares de légumes. Il possède un petit tunnel pour faire ses plants ainsi que 5 tunnels de production. Pour limiter leur enherbement en bordures intérieures, il y plante du thym, de la coriandre, du persil, de la ciboulette et des fraisiers. Il utilise également du paillage noir biodégradable. L’irrigation se fait à l’aide d’un système de goutte à goutte et un forage a été réalisé. 

Jérôme produit un large éventail de légumes et de fruits, dont des variétés peu communes en aubergines, tomates, patates douces et framboises. Il cultive également des concombres, courges, courgette, haricots, petits pois, betteraves rondes, navets, radis, pastèques, melons … 

Il y a eu peu de pucerons cette année car il utilise la Protection Biologique Intégrée mais par contre il y a eu beaucoup d’acariens sur ses concombres, petits pois et haricots. Son exploitation est souvent visitée également par les chevreuils des alentours qui viennent se restaurer dans son potager, aussi il a dû installer des clôtures électriques ainsi que des filets, mais ils ne sont pas toujours efficaces ! 

 

Pour enrichir ses terres, qui sont argileuses et plutôt acides, il épand 16 tonnes de fumier de cheval chaque année, en les maintenant sous bâche pour éviter le lessivage. Il utilise aussi du tourteau de ricin selon les cultures, ce qui permet une libération lente d’azote mais qui n’améliore pas la structure du sol. Le guano épandu permet une libération rapide d’azote et le patentkali apporte du potassium. Il utilise aussi des engrais verts : trèfle incarnat, seigle et avoine.

 

Une fois la récolte effectuée, les légumes sont conservés en chambre froide avant d’être soit livré en magasins Bio (un à Saran et l’autre à Orléans), soit pour la cantine d’un lycée voisin. Il pratique la vente directe sur sa ferme, et travaille également en partenariat avec un autre de nos producteurs : Eric Duriez de la Ferme des Perrières. Enfin, il livre des légumes pour Les Paniers Bio du Val de Loire, qui lui ont été d’un grand soutien pour son lancement de par la visibilité et la stabilité qu’offre la planification.

 

Son exploitation est un havre de paix pour la biodiversité : l’association Loiret Nature Environnement est même venue y faire un inventaire. Jérôme a en effet installé un nichoir à chouette, planté des haies, disposé des caisses remplies de bois qui font le bonheur des hérissons grands croqueurs de limaces, tout comme les grenouilles. Il possède aussi quelques ruches mais les populations d’abeilles sont difficiles à maintenir en vie à cause du varroa et des frelons asiatiques. 

 

Lien vers la page facebook de la Ferme du Champ Renard : Le Champ Renard

 

Retrouvez-nous sur Facebook en suivant ce lien !
 

retour à la carte
Qui sommes-nous ?