En ce moment dans vos paniers bio

La buttercup : parfaite pour les desserts
Sous une peau vert sombre, cette courge révèle une chair orange foncé et très dense. Elle a l’avantage de bien se défaire, ce qui est idéal pour les soupes, purées, gâteaux...). Légèrement sucrée, elle a un fin goût de marron.

La butternut : se cuisine de toutes les façons
Sa forme fait penser à une grosse poire. Sous sa peau de teinte ocre, elle possède une chair jaune orangé, ferme mais tendre, sucrée, et parfumée avec un goût de noisette. Elle s’utilise pour tout : salade, soupe, gratin, purée, soufflé, gâteau, dessert et confiture !

La delicata : peau très fine et comestible
Cette courge est de forme oblongue, avec une peau blanc-crème rayée de vert ou d’orange selon son degré de maturité. Sa chair est orangée et assez ferme. Elle peut se consommer crue, on lui trouve alors un goût acidulé de pomme. Lorsqu’elle est cuite, elle prend une saveur de châtaigne et de noisette.

Le patidou : une saveur délicieuse
Cette courge est plutôt petite, côtelée et marbrée de vert et de blanc. Très jolie en déco, elle fait aussi partie des courges les plus savoureuses ! Avec sa saveur de châtaigne fraîche, voire de purée d’amande, elle se mange aussi bien crue (râpée) que cuite.

Le potimarron : inutile de l’éplucher
Cette jolie courge à la peau orange foncée offre une chair jaune-orange, ferme, avec un excellent goût de marron. Elle se prépare de toutes les façons, aussi bien sucrée que salée : soupe, gâteau, purée, velouté, gratin, cake, quiche, tarte... Elle se prépare d’autant plus rapidement qu’on peut consommer sa peau !

La shiatsu : délicieuse en velouté
Cette courge au nom surprenant est d’un vert très foncé, légèrement tacheté de crème. Sous une peau assez épaisse, elle cache une chair orange très vif, assez dense avec une bonne tenue. Sa saveur de noisette verte n’est pas très sucrée. Elle se prépare de préférence en recettes salées : velouté, gratin ou juste rôtie au four.

La Futsu Black : extra en gratin bien caramélisé
Cette ancienne variété de courge musquée japonaise possède une peau vert foncé qui prend une teinte brique en vieillissant. Sa chair jaune orangé, est fine et ferme, sucrée et parfumée. Elle se déguste en potage, purée, soufflé, tourte, gratin...

La spaghetti : la préférée des enfants
Ce drôle de petit ballon de rugby jaune est aussi surprenant une fois ouvert : sa chair peu épaisse et jaune clair est fibreuse et donne après la cuisson des filaments que l’on prépare comme les spaghettis : carbonara ou bolognaise !

La blue ballet : un goût bien marqué
Cette drôle de courge a la forme d’une toupie, avec une peau de couleur gris-bleu. Sa chair orangée est compacte et très sucrée, avec un goût de châtaigne. Elle se décline dans toutes les recettes, mais il faut éviter de consommer sa peau.

La sucrine du Berry : extra en confiture
Sa chair jaune-orangé est épaisse et ferme, et relativement juteuse. Sa saveur est douce, sucrée et très parfumée, on a tendance à l’utiliser pour préparer des desserts comme des tartes, des flans et même de la confiture !

La pomme d’or : parfaite en cocotte
Cette petite courge porte bien son nom : de la taille d’une pomme, elle a la peau jaune doré. Son écorce est très dure (attention lors de la découpe !), sa chair plutôt filandreuse et pourvue de graines. Elle peut se cuisiner en soupe ou confiture, mais sa jolie forme se prête à des présentations individuelles, gratinée ou farcie.